"LATIFA ECHAKHCH - HUANG YONG PING - GUSTAV METZGER"

15 février 2013

LATIFA ECHAKHCH-Née au Maroc en 1974, arrivée en France à l'âge de 3 ans, elle vit et travaille en Suisse.
"Une poésie du geste; Dans une relation subtile au langage son cheminement artistique développe une forme poétique caractéristique de son oeuvre.
En maintenant un équilibre entre la référence et l'évocation, les traces et les indices, ses oeuvres créent un espace pour le spectateur-lecteur.
Latifa Echakhch a pour habitude de produire des œuvres-installations en lien direct avec l’espace dans lequel elle intervient et où elle mêle des références personnelles, multiculturelles, historiques et sociologiques. Pour Laps, l’artiste investit un étage entier du Musée, soit près de 1000 m2, et crée une déambulation composant une succession de « paysages personnels », comme autant d’arrêts sur image."
HUANG YONG PING-Né à AMOY, ville de la province du Fujian en Chine, connue maintenant sous le nom de Xiamen.
"Son esposition est basée sur l"ancien et le nouveau tout comme les deux noms de la même ville qui l'a vu naître.
Le mouvement «Xiamen Dada», dont il est le fondateur, et qui a pour mot d’ordre « Le zen est Dada, Dada est le zen », manifeste son goût du paradoxe et de la déconstruction, produite par l’assemblage de significations hétérogène.
Il a le goût d’œuvres monumentales qui réinterprètent les philosophies et mythes occidentaux pour montrer le potentiel de violence et de destruction de nos sociétés et remettre en question nos certitudes."
GUSTAVE METZGER-Né en 1926 à Nuremberg, en Allemagne. Il vit et travaille à Londres.
"Il place au cœur de son art l'horreur vécue en Europe pendant la Deuxième Guerre Mondiale et sa haute conscience de la capacité de l'homme à s'autodétruire. Si la destruction demeure l'élément central de son œuvre, celle-ci ne peut exister sans envisager les conditions de son renouvellement créatif. Dans la suite logique de son art auto-destructif, Gustav Metzger envisage dès 1961 la technique des cristaux liquides comme médium d'un art auto-créatif. Il lui faudra quelques années pour la mettre au point.
A 86 ans il crée sa plus grande installation lumineuse (28 mètres de long) en perpétuel changement, elle est toujours créative puisqu'elle génére elle-même sa propre transformation."
Le miroir soleil de LATIFA
Tambour de LATIFA
Mer d'encre par LATIFA
Mer d'encre par LATIFA
Bandonéon par LATIFA
Pierre lithographique par LATIFA
Cervolants de GUSTAV
Eléphant de HUANG
Pêche à la ligne de HUANG
Rapaces de HUANG
Atelier de HUANG
Supportive de GUSTAV

Pour vos commentaires et vos corrections vous pouvez utiliser le lien ci-dessous "Contact".
Ils seront ajoutés dans la page concernée.

Haut de page