La couleur des sentiments

février 2013

Livre de Kathryn Stockett.
"Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui la élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot."

Kathryn Stockett excelle à nous immerger dans le quotidien de ces femmes noires toujours sur la corde raide et de leurs employeuses. Elle rend palpable toute l'ambivalence des sentiments entre elles : respect/mépris, méfiance/confiance, haine, crainte... L'amour maternel de ces Noires pour les petits Blancs dont elles ont la charge force l'admiration."
Et même si, pour lever le voile sur la discrimination et le racisme il doit lui en coûter (fiancé, amies, exil) et bien tant pis! Skeeter, "la Blanche" héroine veut défendre ce qui est juste et elle ira tant bien que mal jusqu'au bout de cette démarche de vérité.
En 1962, j'avais 19 ans et je n'avais certainement pas conscience de l'existence d'une telle discrimination (la haine jusqu'à la mort d'un "nègre".)
Tout est dit, tout est ressenti et à chaque page transpire l'atmosphère des lieux, des situations et des protagonistes.
Comme cela a déjà été écrit, c'est à la fois "drôle, émouvant et passionnant".

Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.