Le Crocodile Trompeur

08 janvier 2013

"Didon et Énée de Purcell est un opéra baroque (la légende du héros fondateur de la nation romaine. L’odyssée du troyen Enée passe par Carthage où il tombe dans les bras de la reine Didon. Pressé par les dieux d’accomplir son destin, Enée devra quitter la belle mais ce faisant, il la condamne à se laisser mourir de chagrin) aussi bref et ouvert qu’un aphorisme, dont le livret dépouillé jusqu’à la brutalité et la partition euphorique se prêtent singulièrement à une relecture contemporaine.
Samuel Achache et Jeanne Candel appartiennent à une nouvelle génération d’artistes qui aiment questionner les outils de la représentation. Elle travaille régulièrement avec Árpád Schilling avant de mettre en scène Robert Plankett avec le collectif . Lui a partagé l’aventure du collectif dans Le Père Tralalère ou Notre terreur. Pour leur premier projet commun, toute la troupe – musiciens, scénographe, acteurs et chanteurs – participe à l’écriture et au montage de l’œuvre. Une création collective où musique et théâtre sont mis en chantier dans le même temps et le même espace, « au plateau »."
"Il n’y a pas de séparation entre la musique et l’action théâtrale, tout est mis en chantier dans le même temps et le même espace ; l’écriture, le montage de l’oeuvre se feront « au plateau »."
"Samuel Achache et Jeanne Candel remettent sur le métier l’œuvre de Purcell en la questionnant dans toutes ses composantes. A travers de multiples résonances avec des matériaux puisés à la littérature et à la peinture, au cinéma et au documentaire, l’acte jubilatoire de « bricoler » l’opéra à l’aune des temps présents s’avère alors le plus passionnant des défis.
Sous la direction musicale de Florent Hubert, c’est avec des musiciens venus du jazz que ce projet s’affirme comme une création collective dont les coauteurs sont aussi des acteurs et des actrices qui ont accepté de se métamorphoser en chanteurs. La mise en perspective d’un monument de l’opéra qui se reconstruit sous nos yeux à travers la belle énergie d’une jeune troupe témoignant d’un art vivant qui se réclame très naturellement de l’ici et du maintenant."

Le traitement contemporain infligé à cet opéra baroque est quelquefois déconcertant. Toutefois il ya de réels moments de plaisir tant dans la mise en scène que dans l'interprétation musicale empreinte de liberté. C'est à découvrir.

Comédie de valence
Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.