Les BONNES

21 novembre 2012

Jean GENET s'est inpiré d'un fait divers sordide, celui des soeurs PAPIN qui assassinèrent leurs patronnes au Mans en 1933.
La mise en scène des deux soeurs Lemercier, Claire et Solange qui oscillent entre schizophrénie et paranoïa, jouées par Cécile BOURNAY et Marie-Laure CROCHANT dans un jeu de rôle qui touche au sublime, nous transporte dans un autre monde.
Critique satirique de la Bourgeoisie du 20 ème siècle c'est une parodie délirante, troublante, jubilatoire et démesurée, traitant des relations de pouvoir et des classes sociales, qui traduit peut-être l'aboutissement d'un mal vivre dans nos sociétés modernes dont le quotidien n'est plus supportable et contre lequel le seul remède semble être la recherche d'un autre monde, d'un "ailleurs".
En général le fait divers passionne le public, opèrant une fascination morbide, et internet nous en livre à profusion de ces faits divers où le suicide est mis en scène comme un cri de désespoir mais aussi pour espérer ne pas être oublié du monde des vivants, pour passer à la postérité.
L'évolution de nos sociétés actuelles a mis en exergue le désir d'être connu et reconnu pour exister conduisant certains de nos contemporains à se mettre en scène quoi qu'il puisse leur en coûter, allant jusqu'à mettre en scène leur mort.
Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.
Haut de page