Les Saltimbanques

janvier-février 2013

Comédie itinérante

Sortis de l'imagination de Emmanuelle HOUDART les personnages extraordinaires du monde du cirque ont trouvé la vie par l'écriture de Marie DESPLESCHIN tissant entre eux des liens toujours poétiques mais souvent inattendus.
Sur cette construction de l'imaginaire Thierry THIEU NIANG a chorégraphié et mis en scène avec bonheur un conte autour du cirque.
Mais pas n'importe quel cirque ! Les cirques, le cirque, le petit cirque d'il y a 50 ans qui parcourait, l'été venu, les villes et les villages de nos régions. Plus les villages que les villes d'ailleurs.
Et je me suis retouvé, comme par magie, au bord de la piste entrain de rêver regardant ces quatre comédiens-danseurs de 19 à 70 ans comme une famille du cirque. Tout y était avec le mélange des corps, la joie, la tristesse, le rire, l'étonnement comme au temps passé.
Pourtant il m'a semblé qu'il me manquait quelque chose ou plutôt que j'avais été à certains moments comme empèché de rêver complètement.
Peut-être que la voix de la récitante (Ariane ASCARIDE que j'aime beaucoup par ailleurs) était trop présente, trop intense, me tirant de mes rêveries. Peut-être qu'un mélange de "voix" (certaines plus feutrées, plus intimes, plus sourdes), voire quelques silences m'eurent plus convenu.
Mais cela n'engage que moi et j'ai trouvé ces Saltimbanques formidables dans cette aventure itinérante. Bravos...et il y en eut énormément.
Comédie de Valence
Thierry Thieû Niang
Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.