"Limonov"

février 2012

Limonov est né en février 1943 et il est le fils d'un sous-officier du NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures, c'est à dire la police politique pour contrôler la population et la direction de l'URSS.)
Enfance à Karkov sous le régime communiste.
Poète à MOSCOU comme faisant parti du cercle des dissidents au régime en place.
Obligé de s'exiler à NEW-YORK il est clochard puis majordome d'un milliardaire. Dans cette période il écrit des récits autobiographiques.
Ensuite il séjourne à PARIS (rencontre JEAN EDERNALLIER) où il sera un écrivain prisé mais sans grand succès.
Après la chute du pouvoir communiste il retourne en Russie pour voir ses vieux parents et il crée le parti national-bolchévique.
Celui-ci sera interdit par le pouvoir et Limonov sera emprisonné pendant quatre ans pour des motifs inventés.
Dans cette période d'emprisonnement il écrit trois livres et a une expérience mystique.
Après sa sortie de prison il se rapproche des libéraux et devient le leader de l'opposition à Vladimir POUTINE.

Cette histoire se lit comme un roman d'aventures (récits, reportages, histoires et Histoire, actualités.)
Cet Edouard qui passe d'un pays à l'autre, d'une femme à l'autre et qui semble se complaire à vivre dans des mondes glauques (à quelques exceptions près) ne m'est pas sympathique, même si quelques fois il peut faire preuve d'émotions sincères.
La dissidence teintée de cuites, de coups, de sang, de femmes, de squats immondes, de "chiottes et de merde", de pratiques bisexuelles, de déchéance en font, bien qu'il ait été majordome et écrivain, un voyou et un raté ("même s'il a été flamboyant".)
Cette vie ("héros ou salaud") raconte ce qu'il est (Edouard) mais aussi ce qu'est à cette époque la vie en RUSSIE et dans le monde après la fin de la seconde guerre mondiale.
A la fin le parallèle avec Vladimir POUTINE est intéressant.
Haut de page

Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.