"Rien ne s'oppose à la nuit"

janvier 2012

"Delphine de Vigan est une romancière française née le 1er mars 1966 à Boulogne-Billancourt.
"Elle est l'auteur de six romans dont No et moi en 2007 qui a été couronné par le Prix des libraires.
"Après divers petits emploi, elle a occupé à Alfortville un poste de cadre dans un institut de sondage.
"Aujourd’hui, elle a une quarantaine d’années, est mère de deux enfants et vit de sa plume depuis 2007.
"Son premier roman, Jours sans faim est paru en 2001 aux éditions Grasset sous le pseudonyme de Lou Delvig : il s’agit d’un roman autobiographique sur le combat et la guérison d’une anorexique de 19 ans.
"Delphine de Vigan a publié ensuite sous son nom en 2005 Les Jolis Garçons, bref roman (150 pages) constitué par trois histoires d’amour d’une jeune femme, Emma (JC Lattès, 2005).
"Puis, creusant le thème des difficultés amoureuses et de la mémoire, elle a publié en 2006 Un soir de décembre, qui a obtenu le Prix littéraire Saint-Valentin 2006.
"Explorant une thématique nouvelle, No et moi est paru en 2007 aux éditions Lattès. Ce « roman moral » à succès sur une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF a été récompensé par le prix du Rotary International 2009 et par le Prix des libraires 2009.
"Il a été traduit en vingt langues et une adaptation au cinéma a été réalisée par Zabou Breitman, film sorti le 17 novembre 2010.
"En 2008, Delphine de Vigan a participé à la publication de Sous le manteau, un recueil de cartes postales érotiques des années folles.
"En 2009, Delphine de Vigan a été récompensée par le « prix du roman d'entreprise », décerné par deux cabinets de conseil (Place de la Médiation et Technologia) avec le soutien du ministre du travail de l'époque Xavier Darcos, pour ses « Heures souterraines » (Jean-Claude Lattès).
"Elle n'a pas souhaité se rendre à la remise du prix.
"Figurant sur la liste des œuvres sélectionnées par l’Académie Goncourt en 2009, elle est lauréate de la 12e édition du prix décerné en Pologne "Liste Goncourt : le choix polonais" à l’initiative de l’Institut français de Cracovie.
"En 2010, Delphine de Vigan a obtenu le prix des lecteurs de Corse, pour ses Heures souterraines.
"Elle fait partie du jury du prix Françoise-Sagan.
"Elle a co-signé le scénario du film Tu seras mon fils sorti en salle en 2011.
"L’histoire raconte les difficultés d’un fils recherchant l’approbation d'un père qui ne vit que par le prestige de son vignoble.
" Le 9 septembre 2011, elle obtient le prix du roman Fnac pour Rien ne s’oppose à la nuit, où elle raconte l’histoire de sa mère atteinte de trouble bipolaire au travers de l’histoire de toute sa famille.

Personnellement j'ai bien aimé ce récit: "Rien ne s'oppose à la nuit", mélange de moments vécus et d'autres retransmis d'après la relecture de journaux intimes, de lettres et d'interwiews des soeurs, des frères, des proches pour essayer de comprendre ce qu'a été cette famille, la sienne, sa mère Lucile.
Cette mère qui ne faisait pas semblant socialement et qui restait elle-même. Dès le départ Lucile ne s'intègre pas dans cette famille, dans cet ensemble.
Elle veut rester libre de vivre comme elle l'entend, du moins le croit-elle.
"Lucile s'installait sur le même banc, un peu à l'écart...."
"Assise sur son banc elle ne perdait pas une seconde de la scène qui se jouait davant elle, mais, pour rien au monde, n'eût réduit la distance qui la séparait de ses frères et soeurs..."
Le style, court et épuré, rend cette lecture agréable malgré quelques répétitions.
C'est à lire.
Ils ont envoyé leurs commentaires ICI.